Le rempotage consiste à mettre la plante dans un autre pot afin d’assurer son bon développement. Il est surtout nécessaire pour les plantes d’intérieur ainsi que les fruitiers et les arbustes cultivés en bac. Afin de réaliser correctement l’opération, découvrez pourquoi, quand et comment rempoter ses plantes.

Pourquoi rempoter une plante ?

Après la plantation, les plantes grandissent et s’étoffent. Au fil des années, celles cultivées en pot ou en bac ne disposent souvent pas assez de place pour se développer correctement. Il faut alors procéder au rempotage. Rempoter une plante permet de donner aux racines la place dont elles ont besoin pour bien se développer. Cette opération est aussi essentielle pour :

  • Renouveler les matières organiques qui disparaissent au fil des arrosages ;
  • Redonner de la matière aux plantes pour les nourrir correctement ;
  • Changer complètement le terreau dans le pot et apporter les nutriments essentiels aux plantes ;
  • Remédier à l’appauvrissement du substrat.

Rempoter une plante d’intérieur permet ainsi d’avoir de belles plantes à la maison.

Quand rempoter une plante ?

Le rempotage d’une plante doit se faire à une période précise pour qu’elle puisse mieux supporter le changement de pot. Il faut alors connaître les périodes les plus et les moins propices pour rempoter ses plantes.

Meilleure période pour rempoter une plante

La meilleure période pour rempoter une plante verte est le début du printemps, une fois l’hiver terminé. Pendant cette saison, les végétaux subissent mieux le changement de pot. Le mois d’avril est propice pour le rempotage. En fait, les végétaux connaissent une période de dormance entre décembre et mars quelles que soient leur espèce et leur variété. À leur réveil, les plantes doivent pouvoir puiser de tous les éléments nutritifs du sol pour se développer correctement. Le mois d’avril est donc plus propice au rempotage pour ne prendre aucun risque.

Le rempotage des plantes doit également se faire après son achat. En fait, elles sont généralement présentées dans des pots uniquement adaptés à leur taille au moment de l’achat.

Période moins propice pour rempoter ses plantes

Le rempotage d’une plante ne doit pas être effectué pendant les périodes de gel. Une plante rempotée ne doit pas subir les gelées. Il est alors préférable de pratiquer le rempotage quand aucun gel n’est annoncé.

Savoir quand rempoter une plante : astuce

Pour savoir quand rempoter ses plantes, il est conseillé de vérifier la présence de racines sans terre. Pour ce faire, il suffit de :

  • Prendre la plante par la base de sa tige ;
  • Retourner la plante, puis le retirer du pot ;
  • Tapoter la plante contre le rebord d’une table.

Si les racines sans terre sont nombreuses, il faut rempoter les plantes.

Comment rempoter une plante ?

Le rempotage d’une plante est une opération relativement facile. Les procédés à suivre pour sa réalisation dépendent du type de végétaux. Pour rempoter ses plantes, il est généralement nécessaire de :

  • Trouver le pot ou le bac avec une taille plus grande que le pot précédent (ne pas choisir un pot d’une double contenance) ;
  • Vérifier la présence d’un trou d’écoulement sur le pot pour faciliter le drainage (percer le pot si nécessaire) ;
  • Préparer la plante au rempotage en retirant le terreau de surface, dégageant délicatement la motte de terre de son système racinaire, coupant un tout petit bout de racine à l’aide d’un sécateur et en griffant et en secouant la motte doucement ;
  • Remplir le nouveau pot de terreau jusqu’au quart de sa hauteur ;
  • Mettre la motte de la plante au centre du pot en s’assurant que son dessus soit au niveau du rebord du pot ;
  • Remplir les espaces vides de terreau, puis tasser.
  • Arroser la plante.

Bon à savoir. Afin de bien rempoter une plante grasse, il est conseillé de tapisser le fond du pot de gravier avant d’ajouter le substrat.

Restez informé
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
0