Un verger permet d’obtenir des variétés de fruits de son jardin, de sa terrasse ou de sa propriété. Pour en faire un, il est important de connaître les techniques de culture d’arbres fruitiers. Voulez-vous vous lancer dans la création d’un verger ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour réussir votre projet.

Quel type de verger créer ?

La création d’un verger ne se fait pas du jour au lendemain. Le projet doit être étudié avec un grand sérieux. Pour commencer, il faut définir le type de verger que vous souhaitez réaliser. Selon l’espace dont vous disposez et vos attentes, vous pouvez :

  • Faire un petit verger : consiste à planter des arbres fruitiers en pot ou un petit arbre fruitier dans un espace limité comme le jardin, la terrasse ou le balcon de votre maison.
  • Créer un pré-verger : consiste à laisser planter les arbres fruitiers librement dans un vaste pâturage. Ce type de verger est adapté aux arbres qui ont besoin d’espace pour se développer.
  • Réaliser un verger conservatoire : consiste à planter des variétés locales d’arbres fruitiers pour assurer leur pérennité.
  • Faire verger bio : consiste à faire une plantation d’arbres fruitiers de manière à obtenir des fruits bios.

 

Où créer son jardin d’arbre fruitier ?

Un arbre fruitier a besoin d’un sol de bonne qualité et d’une bonne exposition au soleil pour se développer correctement. Il est donc conseillé de considérer ces critères pour déterminer l’emplacement du verger.

Pour une culture fructueuse, il est conseillé de créer son jardin d’arbre fruitier à un endroit où le sol est de bonne qualité, profond et drainé correctement. Afin de mesurer la qualité du sol, vous pouvez le faire analyser par un spécialiste ou réaliser un test de pH. En principe, les sols présentant un pH compris entre 6.5 et 7 conviennent à la majorité des arbres fruitiers. Pour faire un verger, il est aussi conseillé de choisir un endroit bénéficiant d’une bonne exposition au soleil et situé à l’abri du vent.

Bon à savoir. Si le sol ne fournit pas les éléments essentiels à l’épanouissement de l’arbre (azote, phosphate, oligoéléments, magnésium et potasse), il est possible d’utiliser des engrais pour arbre fruitier afin de le rendre plus fertile.

Après avoir choisi l’emplacement du verger, il ne reste plus qu’à choisir l’arbre fruitier et le planter.

Comment choisir l’arbre fruitier à planter dans son verger ?

Les principales variétés d’arbres fruitiers dans un verger sont le cerisier, le pommier, le prunier, le poirier et le cognassier. Le choix de l’arbre dépend surtout de vos préférences, mais aussi de quelques facteurs techniques.

Quel arbre fruitier planté dans son verger ?

Afin d’avoir un bon verger, il est conseillé de choisir un arbre fruitier de variété locale adapté au climat de la région, à l’espace disponible et le sol pour la plantation. Vous pouvez aussi opter pour une greffe d’arbre fruitier. Si le verger se trouve dans une région tempérée, le poirier et le pommier sont tout à fait indiqués. Le cerisier et le prunier sont également faciles à planter. Si vous habitez dans une région ensoleillée, le pêcher, l’abricotier, le citronnier ou l’amandier sont intéressants.

Pour trouver un pommier, un poirier, un cerisier, un pêcher ou d’autres variétés d’arbres à planter, il est conseillé de s’adresser à une pépinière d’arbre fruitier.

Quand planter un arbre fruitier dans son verger ?

La saison de plantation varie d’un arbre fruitier à un autre, mais aussi de votre localisation géographique. La meilleure période pour planter un arbre fruitier dans son verger s’étale entre mi-novembre et fin mars. Il est cependant déconseillé de planter les arbres pendant les périodes de pluies et de gel.

À noter que la création du verger ne s’arrête pas à la plantation des arbres. Il est également nécessaire de procéder à leur entretien. Pour obtenir des fruits de qualité de son verger, il faut notamment savoir quand tailler son arbre fruitier et comment en prendre soin.

Restez informé
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
0