La création d’un jardin japonais ne s’improvise pas. Elle obéit à des règles strictes et spécifiques établies d’après l’histoire du Japon et son patrimoine artistique. Le but de la conception est de reproduire un paysage naturel en limitant l’utilisation d’artifices. Pour mener à bien le projet, il faut choisir les éléments du jardin et leur emplacement afin d’obtenir un équilibre naturel. Découvrez alors comment créer un jardin japonais.

Choisir les éléments du jardin japonais

Les principaux éléments d’un jardin japonais sont les pierres, les plans d’eau et les végétaux. Il est important de bien les choisir pour obtenir un résultat alliant zen et naturel.

Créer un jardin japonais : les pierres

La période de plantation d’une tomate varie en fonction de sa variété : précoce, mi-saison ou tardive. Elle dépend également du mode de culture (sous serre, en potager, en bac ou en pot/graines ou plants) et de votre région. Pour savoir quand planter des tomates, il est alors conseillé de s’informer sur la variété de graine ou de plants de tomates choisie.

Le jardin japonais se compose de pierres usées par le temps ou « Ishi » évoquant la montagne. Elles sont le plus souvent disposées en groupe (en nombre impair) ou seule en premier plan. Elles sont aussi utilisées pour habiller les berges du bassin. Les pierres plates ou pas japonais, elles, permettent de protéger les plantes couvre-sols et de mettre en exergue les différentes vues du jardin.

Créer un jardin japonais : le plan d’eau

L’eau constitue un élément indispensable dans un jardin japonais, quelle que soit sa taille. Elle se présente sous forme de ruisseaux, de bassins, d’étangs, de cascades, de sources ou de pierres à eau. Il est par exemple possible de créer un petit jardin japonais avec un bassin naturel pour masquer les nuisances sonores par le bruit de l’eau qui coule.

Choisir des plantes pour jardin japonais 

Les plantes pour un jardin japonais se choisissent en fonction du type de jardin. De manière générale, il se compose de :

  • Plantes de fond qui encadrent une fontaine ou un plan d’eau : acer ginnala, osmanthus, acer palmatum, pin, mahonia, laurier, Glycine, photinia, Hydrangea cryptomeria japonica…
  • Plantes de fond devant un mur d’enceinte ou une structure : bambou moyen, caucasica, charme, picea abies, evonymus aureovariegatus…
  • Plantes de bordures : bambou nain, bambou moyen, cognassiers du Japon, fougères, pivoines arborescentes…
  • Plantes pour le premier plan formant une tache de couleur autour des pierres : bambous nains, mousse, tapis japonais, sélaginelle, sagina subulata…
  • Plantes d’eau embellissant le bassin : adiantum, asplénium, iris du Japon, iris de Sibérie et du Japon, polypoduim, miscanthus, fougères, hostas bleutés…

Bon à savoir. Le jardin japonais ne comprend pas d’herbe ni de gazon. Il est cependant constitué de mousse, de Sagina subulata, d’helxine ou de sélaginelle.

Trouver une idée de jardin japonais

Le choix des éléments du jardin japonais va dépendre du type de jardin. En fait, il existe 5 types de jardins japonais à choisir selon la taille de votre terrain, son environnement et son exposition :

  • Le « Tsubo-niwa » ou jardin-cour intérieure : il s’agit d’un petit jardin japonais adapté aux petites surfaces. Faisant 3 m² en moyenne, il convient au balcon ou à l’arrière-cour. Ce mini jardin japonais se compose souvent de pas japonais, de petites lanternes, de quelques pierres, de fougères et de bambous nains.
  • Le « Karesansui » ou jardin zen : il s’agit d’un jardin sec dont la taille dépend de la surface disponible. Le jardin zen comprend au moins un groupe de 3 pierres aux formes distinctes et du granit concassé. Les plantes sont optionnelles, mais il est possible d’ajouter des azalées ou des Mahonia Japonica.

  • Le Cha-niwa ou jardin de thé : ce type de jardin japonais convient à toutes les surfaces. Il est tout au moins constitué de pas japonais, de lanternes japonaises, de pierres, de tsukubai et de quelques plantes (pivoines arbustives, iris…).
  • Le «  Kaiyushiki » ou jardin promenade : il s’agit d’un assez grand jardin japonais avec des lacs, des ruisseaux, des lanternes, un bassin, des ponts et de quelques plantes.
  • Le « Shakkei-zukuri » ou paysage emprunté : il s’agit d’un jardin reproduisant un paysage. Il se compose souvent d’un pont, de lanternes japonaises, d’un petit lac, de pierres et de quelques végétaux.

Il est alors conseillé de se référer à ces différents types de jardins pour trouver une idée de jardin japonais.

Restez informé
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Sous-total
0.00 
0